Présanse Auvergne-Rhônes-Alpes

Réseau Auvergne Rhône-Alpes des Services de Santé au Travail Interentreprises

Accueil > Actualités > Actualités archivées > Actualités 2016 > Plan Santé Travail : La prévention au coeur des préoccupations relatives au travail

Actualités

Plan Santé Travail : La prévention au coeur des préoccupations relatives au travail

PST 2016-2020

05 janvier 2016


L​e nouveau Plan Santé Travail (PST3), couvrant la période 2016-2020, a été adopté le 8 décembre dernier au sein du Conseil d’Orientation sur les Conditions de Travail (COCT) sous la présidence de Myriam El Khomri, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

 

 

Ce 3ème Plan Santé Travail appelle à un renouvellement profond de l’approche santé travail avec :
 

  • Deux axes stratégiques principaux : 

Donner la priorité à la prévention primaire et développer la culture de prévention ;

Améliorer la qualité de vie au travail, levier de santé, de maintien en emploi des travailleurs et de performance économique et sociale de l’entreprise ;

 

  • Un axe « support » transversal : 

Renforcer le dialogue social et les ressources de la politique de prévention, en structurant un système d’acteurs, notamment en direction des TPE-PME (offre de services PME-TPE).



Le PST3 inclut également des dispositions pour renforcer l’action des Services de santé au travail dont la poursuite de la réforme de notre secteur d’activité pour le début de l’année 2016

Pour mémoire, la parution du Rapport « Aptitude et Médecine du travail » au mois de mai dernier aurait dû conduire à une modification de la réglementation, inadaptée aujourd’hui compte tenu de la pénurie médicale notamment. La loi REBSAMEN du 17 août dernier, qui devait répondre à ces besoins, n’a cependant pas donné lieu aux évolutions attendues…
 

Voici quelques extraits du discours prononcé devant les membres du COCT :

« la médecine du travail a plus que jamais un rôle essentiel à jouer en matière de prévention. Il faut donc lui donner les moyens de mieux fonctionner en définissant un cadre rénové ».

« L’objectif n’est (…) pas moins de protection ou de suivi mais un suivi plus intelligent, plus effectif, par exemple en organisant mieux les adaptations du poste de travail, le reclassement ou en développant des modalités de surveillance spécifiques pour les salariés occupant des postes à risque ».

« Les chantiers en matière de santé au travail et de conditions de travail sont nombreux et essentiels (…). Ce sont des sujets concrets, qui parlent à tout un chacun, qu’il s’agisse de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle, de la santé au travail, de la qualité de vie au travail, de la gestion des nouveaux outils numériques, etc ».


Face à la formalité impossible dans laquelle se trouvent les Services de Santé au travail, il est impératif de prévoir à court terme une réforme dans notre secteur pour mener à bien nos missions, en équipe santé travail, dans un cadre réglementaire adapté.

 

Pour aller plus loin :


 


Dernière mise à jour le 20.09.2017